Vous avez marre du bruit de vos voisins qui habitent au-dessus de chez vous ? Vous ne pouvez supporter plus aucun bruit, ni celui des pas de marche, ni le grincement des chaises, encore moins des crises des enfants ? Toutefois, vous pensez à l’isolation phonique, ou isolation acoustique pour diminuer le son qui vient de l’étage condescendant. En revanche, votre proprio ne vous permet pas de mener de grands travaux. Pas de panique ! Dans cette revue, on va vous montrer comment faire une isolation acoustique au plafond dans un appartement mal isolé aux sonorisations.

Nos conseils pour choisir le bon isolant phonique pour votre plafond

Dans le but de limiter la propagation des ondes décibel aiguë, il existe dans le marché une multitude de solutions qui permettent l’isolement des ondes sonores, on distingue deux types :

  • Les isolations non conformistes aux laines minérales denses ;
  • Les isolations phoniques accrues à l’aide des plaques de plâtre.

On retrouve les isolations en laine de verre minérale et de roche, ces derniers sont très avantageux en matière d’isolation, car ils assurent une isolation phonique ainsi que thermique. En revanche, si votre but est vraiment de ne plus entendre un mot, nous vous conseillons l’isolation renforcée via les plaques de plâtre, la marque Placo phonique est la meilleure.limiter la propagation des ondes décibel aiguë

Afin de savoir quel est le meilleur isolant destiné à votre situation, il vous suffit d’identifier dans un premier temps, la nature des sons que vous souhaitez estomper, autrement dit, est-ce que vous souhaitez atténuer les bruits aériens, ou des gares ferroviaires ou bien les bruits intentionnels des voisins. Et vous devriez savoir également la composition de votre plafond, autrement dit la nature de votre plafond, qui peut être soit en béton ou en plancher de bois.

Comment faire une isolation phonique au plafond ?

Afin de réaliser une bonne isolation phonique, suivez ses étapes. Si vous utilisez l’isolation de la laine minérale ou celle de roche ou bien la laine de verre, vous devez appliquer votre isolation en dessous du plafond suspendu, installez sur les madriers du plafond des suspentes tous les 60 cm, ces derniers serviront à compléter les rails ou les fourrures pour mobiliser les plaques de plâtre du faux plafond.

Pour résumer l’ensemble de ces étapes :

  • Préparez votre équipement ;
  • Posez vos rails / fourrures ;
  • Posez votre isolant ;
  • Posez vos plaques.

En revanche, si vous souhaitez introduire d’autres isolants comme le liège ou le polystyrène, vous serez obligé de les coller directement au support, pour camoufler le tout, un faux plafond en toile tendue est recommandé.

Pour conclure, l’installation d’un isolant au plafond nécessite une certaine expertise ainsi qu’une bonne méthode pour réussir les différentes étapes de travaux cités en haut. N’hésitez pas mettre un faux plafond à la fin pour l’aspect esthétique.

Ajouter un commentaire