Lors de l’ouverture d’un compte bancaire, l’établissement bancaire cite l'ensemble des frais auxquels vous devrez faire face. Parmi les plus importants, on retrouve les frais de tenue de compte. Cet article vous explique ce qu’il représente et à combien s'élèvent leurs tarifs.

Les frais de tenue de compte

Il faut savoir que chaque frais qui est appliqué à votre compte est cité dans le décret du 27 mars 2014. C’est aussi le cas des frais de tenue de compte. Ces derniers sont prélevés des différents comptes et perçus par l’établissement bancaire, pour couvrir les frais de gestion de votre compte. Selon la politique de la banque appliquée, ces derniers peuvent être appliqués chaque :

  • année ;
  • trimestre ;
  • mois.

Il faut savoir que les frais de tenue de compte ne concernent pas une intervention particulière, comme c’est le cas pour les frais de retrait ou de virement. Ils sont donc prélevés de manière systématique. Il permet entre autres de :

  • améliorer le service clientèle ;
  • lutter contre les multiples fraudes bancaires ;
  • former de nouveaux conseillers.

Le tarif des frais de tenue de compte

Chaque établissement bancaire prélève des frais de tenue de compte différents. Suivant la loi, un plafond est fixé. Cependant, en dessous de ce plafond, les banques peuvent emmètre le tarif qui leur convient. Il faut savoir que ce dernier peut dépasser les 40 euros. Comme il peut aussi être gratuit, tel que :

  • la banque ING Direct ;
  • la banque Fortuneo ;
  • la banque BForBank.

Tandis que, les frais de tenue de compte dans les banques suivantes sont :

  • la banque BNP Paribas 30 euros ;
  • la banque Populaire 30 euros ;
  • Société générale 24 euros ;
  • Crédit Mutuel 24 euros ;
  • LCL 24 euros ;
  • Caisse d’Épargne 23,60 euros ;
  • Banque Postale 12 euros.

Il faut savoir que ces derniers peuvent aussi augmenter ou baisser selon divers facteurs. Nous pouvons notamment citer les régions, ou encore le type d’utilisation du compte bancaire.

Les frais de tenue de compte sur un compte inactif

Tout compte bancaire n’ayant réalisé aucune opération pendant 12 mois, est considéré comme étant inactif. Toutefois, il ne faut pas se leurrer sur les frais de tenue de compte. Ils sont toujours imposés à la personne. De plus, ces derniers sont généralement plus élevés. Cependant, depuis quelques années, la loi les plafonne à 30 euros maximum par an. C’est à cet effet qu’il est toujours conseillé de clore un compte dans le cas d'inactivité. Cela vous épargnera le fait de payer inutilement certains frais de maintien de compte.

Pour conclure, les tarifs des frais de tenue de compte sont en hausse continuelle ces dernières années. Face à cela, il est possible et même conseillé de négocier ces derniers, avec votre établissement bancaire. La plupart du temps les banques les diminuent ou les remboursent dans les cas de compte joint ou encore d’un apport important de capitaux. Il faut toujours garder en tête que l'ensemble des tarifs qui vous sont imposés sont indiqués dans la grille tarifaire. Cette dernière vous est fournie lors de la signature de votre contrat. Si les frais de tenue de compte indiqué ne correspondent pas à ce que vous payez. Vous pourrez alors les contester.

Ajouter un commentaire